Petit zoom sur cette maison d’édition devenue incontournable en quelques années seulement dans le secteur pourtant très concurrentiel de l’édition jeunesse.

Elle propose une ligne éditoriale simple mais forte : des livres où l’image et la matérialité du livre sont à l’honneur, le plus souvent adressés aux tout-petits mais pas seulement.

Il était une fois ... Les Grandes Personnes

Une éditrice, Brigitte Morel

Brigitte Morel Grandes Personnes

 

Quand Brigitte Morel crée les Editions des Grandes Personnes fin 2009, elle a déjà une grande expérience du métier. Après un premier stage chez Albin Michel jeunesse où elle a le sentiment d’avoir trouvé sa voie, elle participe à la création du département jeunesse du Seuil en 1992. Elle y fera plusieurs rencontres d’auteurs déterminantes avant d'en partir en 2004 au moment du rachat par La Martinière.

Elle fonde alors avec d’autres anciens du Seuil une nouvelle maison d’édition généraliste, Le Panama, où elle s’occupe bien sûr de la jeunesse, ayant réussi à emmener avec elle quelques-uns des auteurs qu’elle avait publiés au Seuil. Malheureusement l’aventure tourne court et Le Panama est liquidé en juin 2009. Désireuse de continuer à éditer de la jeunesse tout en souhaitant affirmer ses choix, elle fait à ce moment le pari de créer sa propre maison d’édition jeunesse, avec l’édition de livres illustrés pour elle et l’édition de romans pour Florence Barrau, transfuge comme elle du Seuil et du Panama.

Elle bénéficie alors d’un soutien de poids, celui d’Antoine Gallimard, qui lui permet notamment de bénéficier du réseau de diffusion Gallimard, point non négligeable pour une petite structure qui a besoin de visibilité.

Avant, il y avait aussi des romans

Malheureusement, si le département albums tire rapidement son épingle du jeu, avec la réédition de titres phares du Panama et l’édition conjointe d’auteurs « historiques » tels que Pittau & Gervais et de nouveaux auteurs tels qu’Annette Tamarkin, il n’en est pas de même pour le département romans.

En effet, si le succès critique est au rendez-vous (deux Prix sorcières, en 2012 et 2015), le succès commercial est plus compliqué. La maison a fait le choix de publier une nette majorité de romans étrangers avec des auteurs souvent peu connus qui peinent à trouver leur public. A cela s’ajoutent les achats de droits, souvent élevés, et le secteur romans ne parvient pas à être rentable.

L’édition de romans s’arrête donc en 2015, néanmoins plusieurs titres sont toujours disponibles et bien sûr de nombreux titres sont toujours présents dans le catalogue de la Médiathèque départementale. N’hésitez pas à les emprunter, ce sont des romans de grande qualité !

LE CIEL NOUS APPARTIENT couv

Prix Sorcières 2015, à emprunter à la MD

Une identité forte

Paradoxalement, ce recentrage forcé sur l’album renforce l’identité de la maison, désormais plus que jamais tournée sur l’image et le livre-objet.

Symbole de cette identité forte, le logo des grandes personnes, unique en son genre. C’est Patrick Couratin, graphiste et éditeur atypique, qui en a l’idée : il propose  à Brigitte Morel d’apposer sur la couverture deux parenthèses rouges avec en lieu et place du nom de l’éditeur un dessin à chaque fois différent. Coup de génie, ce petit logo signe à merveille le catalogue et Brigitte Morel n’hésite pas à affirmer que « trouver le bon élément à mettre dedans, c’est aussi important sur la couverture, graphiquement parlant, que le titre ou le nom de l’auteur ».

 

172715309_274027411019589_5389361407594743048_n.jpg172352290 580221562952519 1513463344664781583 n174219180_1006967683171968_4351717444370046359_n.jpg190645731 551268946251283 3850423152482654038 n

 

Des livres qui réjouissent l'oeil et attirent la main

L’une des raisons du succès des Grandes Personnes vient sans aucun doute de cette image forte, qui dépasse bien sûr son logo et tient avant tout à une politique éditoriale affirmée.

Un public privilégié, les tout-petits

Mais au fait, pourquoi ce nom ? 

Les Grandes personnes ça veut dire ce que ça veut dire : des grandes personnes sont en train de faire un livre pour les enfants. 

Ce qu’il faut comprendre dans la réponse de Brigitte Morel c’est que sa volonté première est bien de se mettre au service des enfants, en leur proposant dès le plus jeune âge des livres qui répondent aussi  bien à leur besoin de manipulation qu’à leur appétence pour les belles images.

IMAGIER POUR JOUER inter

Imagier pour jouer, Pascale Estellon

 

Entre tradition ...

Autre caractéristique du catalogue, l’ancrage dans la tradition de genres très anciens côtoie la volonté d’inventer de nouvelles formes.

On trouve ainsi beaucoup d’imagiers, en particulier photo, médium très prisé de Brigitte Morel,

 histoire du cerisier37 e1623661416268

 

Du printemps à l'hiver, histoires du cerisier, Ianna Andréadis

 

mais aussi des abécédaires,

abcint1

ABC en relief, Pittau & Gervais

 

ou bien sûr des pop ups, qui condensent l’essence même de la maison : goût de la technicité du livre et volonté de proposer des livres qui suscitent l’émerveillement du lecteur.

Peut-être connaissez-vous déjà Philippe UG, artiste maison s’il en est, que la Médiathèque départementale  a eu le plaisir d’accueillir pour l'édition 2020 des Chapitreries ? Vous savez alors sûrement que les maîtres d’oeuvre des pop-ups sont ce que l’on appelle à juste titre des ingénieurs papiers, à l’instar de Dominique EhrhardPépite 2021 du livre illustré pour Esprit es-tu là ? (bientôt à la Médiathèque départementale !).

museum inter31 e1559919482928Muséum pop up, Dominique Ehrhard

... et modernité
 

Cet attachement à certains genres traditionnels n’exclut pas la créativité et l’audace, bien au contraire.

Brigitte Morel explique qu’elle se considère comme une chercheuse et qu’elle choisit naturellement des auteurs qui ont cette même démarche de repousser les limites du livre.

C’est le cas indubitablement de Lucie Félix qui n’a de cesse de se renouveler depuis son premier ouvrage, Deux yeux ? en 2012 et qui a définitivement emporté l’adhésion avec Prendre et donner, en 2015. Il s'agit d' un livre-jeu qui fonctionne sur le principe du puzzle à encastrement, dans lequel l’autrice a voulu mettre l’accent sur la manipulation.

 

prendredonner2

 

Prendre et donner, Lucie Félix

 

Autre exemple de créativité graphique, le travail de Jérémie Fischer, qui a publié deux albums où des calques colorés viennent transformer des formes en apparence abstraites, dont Emplettes qui met en scène un dialogue de jeu de marchande.

Là encore, non seulement la recherche de créativité formelle n’est pas gratuite mais elle est complètement au service du jeune lecteur : la transformation de l’image apporte une dimension magique et ludique, en complète adéquation avec la dynamique et la fantaisie du jeu enfantin.

 

empletes intr1 e1623662661866Emplettes, Jérémie Fischer

Une fabrication très soignée

Si les livres des Grandes Personnes se distinguent, c’est aussi par le soin tout particulier apporté à l'objet livre, que ce soit pour la qualité des couleurs et du papier ou pour la solidité et la justesse des systèmes.

Brigitte Morel s’implique elle-même activement dans la réalisation matérielle du livre, que ce soit en amont, où elle n’hésite pas à fabriquer des petites maquettes en papier pour vérifier que tout fonctionne bien en situation de lecture, ou pendant la fabrication elle-même où elle reste en contact étroit avec les imprimeurs.

Souhaitant proposer la fabrication la plus adaptée à chaque ouvrage tout en sortant des sentiers battus, elle a même fait le choix de la sérigraphie pour Tout au fond, de Philippe UG.

La sérigraphie est une technique d’impression qui utilise des encres très couvrantes, permettant une grande intensité des couleurs. Les artistes l’utilisent volontiers pour leurs livres d’artistes, pour ses qualités graphiques et parce qu’elle permet de petits tirages, ce qui était le cas pour Tout au fond.

Alors que Brigitte Morel souhaitait utiliser la sérigraphie depuis longtemps, elle convainc Philippe UG de le rééditer aux Grandes personnes avec cette même technique  d’impression , avec l’idée de rendre accessible au plus grand nombre un ouvrage rare.

 

toutaufond4

 Tout au fond, Philippe UG 

Un catalogue d'artistes

La plupart des auteurs des Grandes personnes sont des artistes multiformes et il n’est pas rare que leur travail dépasse le champ de la littérature jeunesse : illustrateurs, plasticiens, photographes, ingénieurs papiers, designers etc.

Tous proposent des univers graphiques forts et certains sont même des artistes prestigieux, comme Kveta Pacovska, prix Andersen 1992 (le « Nobel » de la littérature jeunesse).
Cette artiste confirmée (90 ans à la publication de son dernier album, en 2018 !) a par exemple proposé un sublime leporello, Couleurs du jour.
Déconcertant pour les adultes - pas de texte, un graphisme entre le figuratif et l’abstrait, un nombre de pages conséquent – il séduit pourtant les tout-petits par ses couleurs superbes, ses images simples et enfantines et ses possibilités de manipulation.

 

pacovillus1

Couleurs du jour, Kveta Pacovska


Autre illustrateur prestigieux au catalogue, Henri Galeron, dont la présence, tout comme la collaboration avec Patrick Couratin, illustre la filiation Harlin Quist des Grandes Personnes : goût pour l'absurde et le surréalisme, le tout teinté d'humour.

 

MONSIEUR inter3

 

 Monsieur, Henri Galeron et Marie-Ange Guillaume

L’identité d’une maison tient beaucoup à ses auteurs et là encore Brigitte Morel a su marqué des points. En effet, elle a édité depuis leurs débuts un certain nombre d’artistes devenus emblématiques de la maison, comme François Delebecque. Rencontré au Seuil, c’est tout naturellement qu’il a suivi Brigitte Morel au Panama puis aux Grandes Personnes.

VROUM VROUM inter2

 Vroum Vroum, François Delebecque


Il en est de même pour Claire Dé, que nous avons eu le plaisir de recevoir lors des Chapitreries 2021 et qui a noué une grande complicité artistique avec Brigitte Morel.

ARTI SHOW inter1

 

 Arti show, Claire Dé

 

Si Brigitte Morel est une éditrice fidèle et que ses auteurs le lui rendent bien, tout éditeur aspire à découvrir de nouveaux talents.
Ce fut le cas par exemple de Lucie Félix, découverte en 2012 et devenue en 10 ans une valeur sûre.
On peut citer plus récemment Adèle Massard, qui pratique le papier découpé à un niveau virtuose ou Marie Poirier, qui a proposé un travail graphique très original dans Vu d'en haut et Le rendez-vous de Monsier chat, en jouant sur l’angle de vue.

 vudenhaut5

 

 Vu d'en haut, Marie Poirier

Des livres pour tous

Beaux livres, livres atypiques voire « olnis » (objets livres non identifiés!), prix parfois au dessus de la moyenne : le catalogue des Grandes Personnes peut intimider.
Or c’est justement pour leur esthétisme et leur originalité que ces livres ont leur place dans toutes les bibliothèques : par leur qualité et l’effet qu’il suscitent- l’émerveillement, le plaisir- ils haussent l’image d’un fonds à finalement peu de frais car si certains albums dépassent les 20 euros du fait de leur sophistication, une grande partie ne dépasse pas les 15 euros.
Et n’oubliez pas, vous pouvez les emprunter à la Médiathèque Départementale !

   

Sources : 

Marie-Christine - Janvier 2022

 

Bibliographie

 

Albums

 

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.

Romans

 

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.

Ajouter un Commentaire

En envoyant ce commentaire j’accepte que le Département de la Charente-Maritime traite les données de ce formulaire afin de répondre à ma demande En savoir plus sur la gestion de mes données personnelles et mes droits


Code de sécurité
Rafraîchir