"J’aimerais bien être un autiste" est un témoignage poignant à 2 voix. La voix d’Éloïse Breuil et la voix de son fils Paul.
Il raconte ensemble leur parcours difficile jusqu'au diagnostic de Paul : Syndrome Asperger.

Hélène raconte qu'elle n'a pas vu, qu'elle pensait qu’être parent est difficile pour tout le monde, qu'elle pensait que Paul jouait, qu'il était un peu dur, mais que tous les petits garçons étaient pareil.

Elle nous raconte le parcours du combattant pour comprendre et poser un diagnostic...

“Il est peut-être sourd.” On t'a opéré 2 fois.
“Il a sûrement un problème psychomoteur.” On a demandé un bilan.
“Il manque de confiance en lui.” le maître a pris du temps pour te faire faire des jeux.
“Il prend trop d'antibiotiques” on t'a donné des probiotiques *.
“Il veut se faire remarquer, a dit la psychologue du CMPP (centre médico-psycho-pédagogique) et s'il a du mal à se faire des amis vous devriez inviter des camarades de classe et prendre le café avec leurs parents.” J'ai arrêté de t'emmener au CMPP et j'ai pris des cafés avec la voisine. Tu t'entendais bien avec son fils. Elle était italienne et son café, excellent.

Pendant presque 10 ans, Paul a été vu par quantité de médecins et pas un n'a réussi à poser le diagnostic Syndrome Asperger. Le médecin scolaire, 2 psychologues, la psychopédagogue, la psychologue scolaire, la maîtresse RASED (Réseau d’Aide Spécialisée aux Enfants en Difficultés), la graphothérapeute, etc.

Les paragraphes de Paul racontent son propre ressenti, l'incompréhension face à ses parents, aux gens, aux enfants, au monde qui l'entoure, toutes les convenances sociales, il est perdu, tout le temps, et il crie, il s'énerve contre lui, ses parents, et tous ceux qui l'entourent.

Heureusement autour de ses 10 ans, une psychiatre lui diagnostique le Syndrome Asperger. Il a donc pu entrer dans une nouvelle école en classe de CM2 ou une AVS l'accompagne et où il peut s'isoler quand il le souhaite, il fait aussi partie d'un groupe d'enfants ayant également un syndrome autistique.

Ce récit est très émouvant, le vrai y est écrit sans pathos et c'est ce qui rend la lecture forte. On comprend, un peu, toutes les difficultés pour aider un enfant autiste mais surtout les difficultés pour poser le diagnostic.

OPAC Détail de notice

Nelly

Ajouter un Commentaire

En envoyant ce commentaire j’accepte que le Département de la Charente-Maritime traite les données de ce formulaire afin de répondre à ma demande En savoir plus sur la gestion de mes données personnelles et mes droits


Code de sécurité
Rafraîchir