Le handicap auditif, qui est un handicap invisible, est peu connu en bibliothèques car les personnes sourdes de naissance ou dès l'enfance ont souvent des difficultés de lecture, ce qui les dissuade de fréquenter les bibliothèques. Cependant en tant que service public accessible à tous, les bibliothèques doivent veiller à ce que leurs collections et services soient accessibles aux personnes sourdes.

Ou plus largement à la communauté sourde définit par l’IFLA  :

Ceux qui utilisent uniquement la langue des signes, les personnes qui utilisent la langue des signes et la langue écrite du grand public, les oralistes, les adultes devenus sourds, les adultes âgés qui ont des troubles d'audition, les personnes qui utilisent la langue minimale, les personnes qui entendent difficilement et les membres d'une famille dans laquelle il y a des sourds. Sont également inclus les professionnels qui sont en liaison avec les services pour les sourds.

Quelques chiffres en France : 

-1 enfant sur 1000 naît avec une déficience auditive ou est dépisté avant deux ans soit 700 enfants par an

-6,6 % de la population française (4,09 millions de personnes) souffrent d'un déficit auditif, dont 88 % sont devenus sourds au cours de leur vie

-483 000 personnes avec une déficience auditive profonde ou sévère

-600 000 malentendants portent un appareil auditif

-80 000 utilisent la LSF

-seulement 4% des sourds suivent des études supérieures en France et 50% n'accèdent pas à l'emploi à l'âge adulte

  • Comment communiquer ?

Plusieurs méthodes sont utilisées pour communiquer avec et entre les personnes de la communauté sourde, notamment la langue des signes, la lecture labiale et la langue française parlée complétée.

 

33 langues 2 1024x485

Source : l'INJS de Bordeaux

La lecture labiale :

La lecture labiale est une technique utilisée par les personnes sourdes ou malentendantes, afin d’identifier, par l’observation des mouvements de la bouche de son interlocuteur, les sons qu’il prononce. Pour prononcer un son précis, la bouche doit avoir une forme particulière (ouverture de la bouche, position de la langue, provenance du son, etc,…).  Les voyelles sont directement identifiables sur les lèvres. L’identification des consonnes est plus complexe (position de la langue, des lèvres, émission du souffle…)

Labiale1 768x252

Elle n'est pas réservée aux personnes sourdes ou malentendantes : en effet, les entendants l'utilisent aussi de manière automatique et inconsciente, notamment dans un contexte bruyant (transport en communs, cantines, etc).

C'est à partir des limites de la lecture labiale que s'est développée la langue française parlée complétée ou code LPC : chaque image labiale est complétée par un geste spécifique (une "clé"), créant ainsi une image visuelle unique (lèvres + clé).

La langue française parlée complétée  :

C’est un système visuel de positions de la main autour du visage (« clés ») qui permet de distinguer tous les sons de la langue française. Elle utilise un code manuel visuel qui permet de différencier les divers sons de la langue française ainsi que les confusions liées à la lecture sur les lèvres.
Par exemple : pa/ba/ma se lisent de façon identique sur les lèvres.

La LFPC transpose la langue parlée sonore en langue parlée visuelle, comme l'écriture Braille pour les personnes aveugles transpose la langue écrite visuelle en langue écrite tactile.

En rendant visibles tous les sons, ainsi que tous les mots de la langue française, le code LPC est un outil qui permet aux sourds d'acquérir une langue française de qualité et de recevoir des messages longs et complexes avec plus de facilité, moins de fatigue et sans ambiguïté.

Le codeur parle et code avec sa main autour du visage, celle-ci complétant phonétiquement et syllabe par syllabe, tout ce qui est dit. Chaque syllabe se code en mettant la main à la position correspondant à la voyelle, les doigts réalisant la clé de la consonne. Il y a 8 formes pour la main et 5 emplacements près du visage.

Cles LPC

Source ALPC : Association pour la Langue Française Parlée Complétée

 

  • La Langues des Signes Française

La langue des signes existe depuis l’Antiquité, en France elle est appelée Langue des Signes Française car les signes sont différents selon les pays, bien que la grammaire puisse être similaire.

Les personnes sourdes ont longtemps été isolées au sein de la société. Beaucoup de gens pensaient que l’absence de parole induisait l’absence d’intelligence. C’est à partie du XVI ème siècle, grâce à un moine bénédictin espagnol Pedro Ponce de Leon que les jeunes sourds commencent à accéder à l’éducation. Les premiers cours de LSF voient le jour au XVIIIè siècle avec l’abbé de l’Épée (prêtre français) qui créa la première école gratuite pour personnes sourdes.Abbé de lépée

Charles-Michel de l’Épée est né en 1712, c’était un prêtre janséniste français avec pour ambition l’éducation pour toutes et tous.
En parcourant les villes et villages de France pour faire l’enseignement aux enfants pauvres, ils rencontrent deux jumelles sourdes et muettes qui parlent entre elles grâce à un langage par signes. C’est le déclic pour lui. Il comprend qu’une communication existe et est possible.

En 1760, il reçoit des aides royales afin d’instruire les personnes sourdes et fonder la première institution éducative gratuite pour les sourds à Paris. L’Abbé de l’Épée met au point une méthode d’apprentissage unique, et a permis l’accès à une scolarisation massive, gratuite et une vaste reconnaissance de la langue des signes en France. En 1789, L'Abbé meurt mais ses disciples, l’Abbé Sicard ou Laurent Clerc, exportent sa méthode d’apprentissage en Europe et aux États-Unis.

Malheureusement vers 1880 le congrès de Milan impose l’éducation oralisée et l’utilisation de la LSF sera interdite pendant un siècle !

Ce n’est qu’en 1970 que la Langues des Signes Française revient et en 1991 la Loi Fabius permet aux parents de choisir le mode d’enseignement voulu pour leurs enfants : oraliste ou signé.
Le 11 février 2005 la LSF est reconnue comme une langue à part entière.
Aujourd’hui en France environ 120 000 sourds et entendants utilisent la LSF.

L'histoire de l'Abbé de l’Épée en langue des signes française :

 

 

La LSF à la particularité d’être une langue utilisant la symbolique de l’objet désigné, du concept, de la personne, etc. C’est un mode de communication non verbale tout en assurant toutes les fonctions remplies par les langues vocales.

Elle est constituée de signes composés de paramètres : une configuration (la forme de la main), un emplacement, un mouvement, une orientation, une expression faciale, un regard, une posture du corps et la production labiale. Si un de ces paramètres est mal exécuté, l’interprétation peut être fausse !

La phrase en LSF respecte un ordre précis Où ? Qui ? Quoi (l’action) ? Ex pour dire « La fille court dans la rue » on signera « Rue », « fille », « court ».

Pour éviter d’épeler chaque nom avec l’alphabet, la communauté sourde a attribué un nom signé qui fait référence à une caractéristique saillante : un trait physique, une passion, un tic, une œuvres d’artistes...

  • La dactylologiealphabet dactylologique

 

La dactylologie est l’alphabet de la langue des signes française (LSF), c’est une représentation manuelle des lettres qui tendent à évoquer la forme des lettres. Elle sert principalement pour les mots courts type oui, non, mais aussi pour épeler les noms propres. Elle sert aussi à épeler les mots dont on ne connait pas le signe. Le signe s’effectue de la main droite pour les droitiers et de la main gauche pour les gauchers.

 

 

  • La velotypie

Le clavier a été inventé par un linguiste hollandais en 1938. A l’inverse des claviers Azerty et Qwerty, le principe de la vélotypie est de pouvoir appuyer sur plusieurs touches simultanément pour former des syllabes, ce qui permet d’écrire à la vitesse de la parole. Le texte apparaît mot à mot, ce qui permet un moindre décalage entre la parole et l’affichage de la transcription (3 à 5 secondes). L’affichage final est immédiatement lisible et exploitable. Le sous-titrage reste le seul moyen d’accès à l’information pour les personnes en situation de perte auditive et ne pratiquant pas la langue des signes.

Veyboard

En 2005, la loi est venue appuyer ce besoin par une obligation d’accessibilité des événements publics. La vélotypie est ainsi utilisée lors de colloques, congrès, meetings, réunions, et permet aux personnes sourdes et malentendantes de suivre l’événement dans des conditions confortables de lecture. Lors du premier confinement et des discours du Président Emmanuel Macron de nombreuses personnes ont découvert la velotypie.

  • Les lois sur le handicap en France

En France, nous avons des lois en faveur des personnes en situation de handicap.

La loi d’orientation du 30 juin 1975 marque le passage à une prise en charge reposant sur la notion de solidarité. Elle crée le secteur médico-social est légitime les difficiles combats menés par les personnes handicapées et leurs familles, soucieuses de voir le handicap sortir de champ de la maladie. Celle-ci visait à promouvoir une politique globale en faveur des personnes handicapées : prévention, prestations financières, intégration, éducation, travail, hébergement.

La loi du 10 juillet 1987 posera une obligation d'emploi des travailleurs handicapés et assimilés pour tous les établissements de 20 salariés et plus dans la proportion de 6 % du nombre total de leurs employés.

La loi du 11 février 2005 portant sur l'égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes handicapées, réaffirme des droits et en ouvre de nouveau. Elle se résume par le fait que toute personne en situation de handicap a le droit à la solidarité de l'ensemble de la collectivité nationale. Cette politique concrétise 3 principes forts :

  • L'accessibilité généralisée pour tous les domaines de la vie sociale (éducation, emploi, établissement, transport...).
  • Le droit à compensation des conséquences du handicap.
  • La participation et la proximité mise en œuvre par la création des maisons départementales des personnes en situation de handicap.

La circulaire du 4 septembre 2012 du Premier ministre assure une meilleure prise en compte du handicap. Elle indique que chaque projet de loi doit inclure une réflexion sur l'insertion dans celui-ci de dispositions spécifiques aux personnes handicapées

  • Comment accueillir des personnes sourdes en bibliothèques ?

 Comment dire "Bonjour", "au revoir", "carte de bibliothèque" ou "prolongation d'emprunt" en langue des signes française (LSF) ? Rares sont les bibliothécaires à la maîtriser voire même à en connaître quelques notions.

Un exemple à suivre : les bibliothèques des Pôles Sourds de Paris.

Cinq bibliothèques de la ville de Paris sont labellisées "pôle sourd" depuis 2005. Le personnel de ces établissements est formé pour accueillir le public en langue des signes française (L.S.F.), et au moins l'un des bibliothécaires de chaque établissement est lui-même sourd ou malentendant.

Ils proposent régulièrement des animations accessibles pour les sourds et malentendants, un accueil individuel ou en groupes, des animations bilingues en L.S.F et en français oral sont régulièrement organisées pour le public sourd et entendant : heure du conte, spectacles, conférences, expositions, etc.

Pour les personnes sourdes ou malentendantes, l’emprunt de documents adaptés dans les bibliothèques « Pôle Sourds » sont gratuits, sur présentation d’un justificatif.

Leur blog Bibliopi propose régulièrement des vidéos heure du conte, des lectures signées, la présentation de nouveautés, etc. Tout cette ressource sont créées par les équipes de bibliothécaires des Pôles Sourds. Voici un exemple de vidéo heure du conte en bilingue Français - LSF.

 

 
 Proposer des collections spécifiques

Avoir un “fonds sourds”: linguistique de la Langue des Signes Française, vocabulaire LSF, méthode de langue, histoire des Sourds, livres écrits par des Sourds, ou sur des Sourds, des ouvrages jeunesse bébé signes, etc.

OPAC Sélection de notices

Voir la sélection entière sur la LSF ici.

 

Un fonds fiction de livres, BD, romans, mangas, sur et autour de la surdité.

OPAC Sélection de notices

Voir la sélection entière sur la surdité dans la fiction ici.

 

Une ressource numérique :

Média’Pi ! est un site qui propose de faciliter et de développer l’accès à l’information sous forme de vidéos en langue des signes.  C'est un média en ligne bilingue, généraliste et indépendant lancé le 16 avril 2018.

Il propose des articles, photos-reportages, BD et reportages sur l’actualité nationale et internationale et la communauté sourde en LSF et en français.
Les différentes identités Sourdes, leur culture, leur patrimoine, leur Histoire et leur langue des signes font partie des sujets de prédilection.

Proposer une action culturelle accessible

 Il est possible de rendre accessible tous les évènements de la bibliothèque grâce à la présence d’une boucle magnétique dans la salle dédiée aux animations. D'une traduction en LSF sur place ou par vidéo-transmission pour les différentes manifestations, (représentations théâtrales, conférences, lectures d’auteurs, visites d'exposition). De casques avec amplificateur à distribuer aux auditeurs malentendants. Proposer des spectacles bilingue LSF, des projections sous-titrées pour sourds ou malentendants, accueillir des réalisateurs ou comédiens sourds, des conférences sur l’histoire sourde, accueillir des auteurs, dessinateurs, musiciens sourds, des séances de bébés signes. Etc.

Proposer une communication adéquates

“Signes de bibliothèque » un lexique en Langue des Signes Française de 64 mots ou expressions utilisés en bibliothèque. Il a été créé par la bibliothèque municipale de Sotteville-lès-Rouen en partenariat avec le lycée Marcel Sembat de la ville, en 2019. Ce livret pratique propose une image et un texte d’explication pour des mots ou expressions usités allant de « S’il vous plaît » à « Consultation sur place ». Ce lexique peut apporter un premier niveau d'initiation à la LSF pour des bibliothécaires.

 

  • Éditeurs spécialisés

Monica Companys, sourde de naissance, lutte depuis toujours pour rendre la LSF accessible à tous. En 1999, elle créé sa propre maison d'édition qui est aujourd’hui une référence en LSF sur le marché français. Monica est également à l’origine du concept des Signes pour les bébés Entendants de parents Entendants. Ce procédé permet aux bébés de s’exprimer beaucoup plus tôt et ainsi leur éviter de grandes frustrations. Apprendre les bases en s’amusant, ou signer à la perfection ? La maison propose des livres, jeux, affiches et encyclopédies, pour tous les âges.

OPAC Recherche Simple

Voir tous les livres de l'éditeur disponible dans notre catalogue ici.

Signes de Sens (anciennement Conte sur tes doigts), depuis 2003 ils proposent notamment aux bibliothèques et médiathèques un ensemble d’outils accessibles facilitant l’accueil des personnes en situation de handicap dans leur structure, avec des formations sur la découverte des handicaps, connaitre les différents publics et savoir aborder les personnes ayant un handicap auditif, mental ou visuel, formation mêlant théorie et pratique. Une formation sur l'édition adaptée, afin de découvrir la richesse des livres accessibles, savoir conseiller ou constituer un fond accessible : tactile, DYS, facile à lire... ou encore une formation Raconter des histoires en gestes et en mimes. C’est une mise en vie de contes afin de renouveler ses pratiques de contes en intégrant mime, expressions du visage et langues des signes et bien sûr des formations sur la Langue des Signes Francaise.

Leur catalogue présente des livres DVD pour développer la communication gestuelle et s’initier à la langue des signes. Particulièrement adapté aux enfants avec difficulté d’apprentissage, handicap auditif ou cognitif. Mais aussi des documentaires, contes, etc.

OPAC Recherche Simple

Voir tous les livres de l'éditeur disponible dans notre catalogue ici.

Les éditions IVT ( Inernational Visual Theatre)  s'articulent autour de quatre thèmes majeurs : les dictionnaires, l'histoire d'IVT, la culture sourde et les ouvrages pédagogiques. C’est en éditant en 1983 son premier dictionnaire en LSF qu’IVT se lance dans l’édition. Depuis, la collection de dictionnaires a évolué, proposant notamment une forme adaptée aux enfants et un format poche pour avoir toujours son dictionnaire sur soi. IVT propose également une série d’ouvrages pouvant servir de supports pédagogiques.

OPAC Recherche Simple

  • Applications spécialisées

 

Ben le Koalapastille ben le koala

Conçues pour être accessibles au plus grand nombre, les vidéos Ben le koala sont adaptées aux enfants avec autisme, avec un handicap auditif, ou une déficience cognitive. "Ben le koala" est un outil pédagogique créé en collaboration avec des professionnels de l’éducation et du médico-social, afin d’aider les enfants à acquérir de l’autonomie au quotidien.

Devant les vidéos de Ben le koala, l’enfant est encouragé à reproduire ce qu’il voit à l’écran ; et ce qu’il se passe sur l’écran correspond exactement à ce qu’il doit reproduire, sans élément perturbateur.

"Ben le koala" s’appuie sur le processus naturel d’apprentissage, il amène les enfants à passer de l’observation à l’action, et à reproduire les gestes pour peu à peu intégrer les réflexes et s’approprier les compétences, vers l’autonomie.

 

Elixindex

Elix est un dictionnaire bilingue français / Langue des Signes Française qui fonctionne comme un moteur de recherche : on tape le mot dont on cherche le sens ou le signe. Elix facilite ainsi l'accès au français écrit et à la lecture pour les personnes sourdes et permet l'accès de tous à la LSF (familles, amis, collègues, apprenants).

Développé en 2010, Elix est devenu au fil du temps le 1er dictionnaire de français en Langue des Signes Française (LSF). Son ambition est de permettre l'avènement d'une société plus accessible aux personnes sourdes.

Vous pouvez le tester ICI

 

Incloodinclood

Pour les enfants atteints de surdité, la lecture peut être un véritable problème. Pourtant, leurs envies de lectures, de rêves et de découvertes sont aussi présentes.

La maison d'édition l'école des loisirs exprime désormais son envie de trouver des solutions en s'associant à Inclood.
L'application permet une lecture bilingue en langue des signes française. Le fonctionnement est simple : il suffit de scanner une page de l'album, la transcription en langue des signes apparaît ensuite sur l'écran du smartphone.
Cinq albums déjà publiés par l'école des loisirs bénéficient déjà d’une adaptation en LSF.

  • Support d'animation 

Une malle à disposition des bibliothèques du réseau, pour sensibiliser les usagers au handicap auditif et leur faire découvrir la Langue des Signes Française ainsi que la culture sourde. En France 8% de la population est malentendante ou sourde, c’est le handicap qui touche le plus de personnes. Durée du prêt 1 mois renouvelable.

OPAC Détail de notice

 

Je voulais également vous présenter le chant en langue des signes. Il y a encore quelques jours je ne connaissais pas le chant signé. C'est une pratique encore méconnue, mais qui intéresse pourtant de plus en plus de chœurs et d’orchestres, dans le monde entier. Je vous laisse avec deux vidéos pour découvrir ces chants magnifiques à voir. 

 

  • Associations

FNSF: Fédération Nationale des Sourds en France
A.S.C.M : Association des Sourds de la Charente-Maritime
UNAPEDA : Union Nationale des Associations de Parents d'Enfants Déficients Auditifs
Unanimes : Union des associations nationales pour l’inclusion des malentendants et des sourds
MDSF : Mouvement des Sourds de France
ANPEDA: Fédération nationale des associations nom de parents d'enfants déficients auditifs
BUCODES : Bureau de coordination des associations de devenu sourd et malentendant
ILSF : Interprètes en langue des signes Française
ALSF : Académie de la Langue des Signes Française

 

  • Sources

Fiche pratique de l’ENSSIB: Accueillir et proposer des services aux personnes sourdes et malentendantes en bibliothèque

https://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2019/08/22/accueil-sourds-bibliotheque-lexique-lsf-bibliothecaires-disponible

Politiques et dispositifs du handicap en France / Philippe Camberlein.- 4e édition. - Malakoff (Hauts-de-Seine) : Dunod, 2019.- 1 vol. (VI-270 p.) ; 21 x 15 cm.- (Aide-mémoire, ISSN 0768-2735).

Les pôles sourds des bibliothèques de la vielle de Paris : https://bibliopi.wordpress.com/

https://livres-acces.fr/s-1/type_de_handicap-sourds_et_malentendants

https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/65268-developper-l-accessibilite-en-bibliotheque-fiches-pratiques

Enseignement de la langue des signes française à l'école, au collège et au lycée

https://accessibibabf.wordpress.com/

Accessibilité universelle et inclusion en bibliothèque / sous la direction de Françoise Fontaine-Martinelli et Luc Maumet.- Paris : ABF, 2017.- 1 vol. (197 p.) : illustrations en noir et blanc ; 24 x 18 cm.- (Médiathèmes ; 19).

IFLA Directives destinées aux services de bibliothèque, pour les sourds https://www.ifla.org/files/assets/hq/publications/professional-report/65.pdf

FRANCE CULTURE :

https://www.franceculture.fr/histoire/a-lorigine-de-la-langue-des-signes

https://www.franceculture.fr/societe/la-langue-des-signes-encore-la-peine

https://www.franceculture.fr/emissions/une-histoire-particuliere-un-recit-documentaire-en-deux-parties/jeune-sourde-et-entendante

  • Documentation

Le centre national d’information sur la surdité - CNIS, a été créé à l’automne 2013. Il a pour objectif de permettre à chaque personne confrontée à la surdité (personne concernée, parents, famille, proches, professionnels…) d’accéder à une information fiable et neutre où qu’elle se trouve sur le territoire.

La mission du CNIS est de collecter, élaborer et diffuser l’information sur les questions concernant la surdité notamment la vie quotidienne des personnes sourdes ou malentendantes, les différents modes de communication … Il a également pour mission d’orienter les personnes recherchant un accompagnement et/ou une prise en charge vers les structures adaptées.

Le CNIS repose sur deux outils complémentaires, un site internet (Surdi Info Service) et une plateforme d’écoute et d’information.

Le site propose de fournir une information précise qui puisse répondre à toute demande ou interrogation.

La plateforme offre, quant à elle, une aide plus individualisée souvent nécessaire face à des situations particulières.

Les articles du site web sont accessibles en Langue des signes française– LSF.

La plateforme téléphonique est accessible quel que soit le mode de communication de la personne contact : Français oral, Langue des signes française – LSF, Langue française parlée complétée – LfPC, Transcription en Temps Réel de la Parole- TTRP.

La qualité de l’action du CNIS est garantie grâce à un comité de pilotage. Ce comité réunit des représentants de l’État (Direction générale de la cohésion sociale -DGCS) ainsi que des représentants des associations nationales de personnes sourdes, devenues sourdes et malentendantes en France.

Nelly

Ajouter un Commentaire

En envoyant ce commentaire j’accepte que le Département de la Charente-Maritime traite les données de ce formulaire afin de répondre à ma demande En savoir plus sur la gestion de mes données personnelles et mes droits


Code de sécurité
Rafraîchir